Monday, April 25, 2005

The Rampart


Revenons au "rempart", argument reflet de cette indécision. Remarquons d'abord que l'utiliser est, dès le départ, se placer sur le terrain des opposants à la Constitution, puisque c'est vanter l'idée qu'il faut une protection contre la néfaste évolution du monde. Pain bénit pour les "anti" qui n'ont aucun mal à montrer que ladite protection ne fonctionne pas et que, pis, l'Europe est devenue le fourrier du libéralisme. Bolkestein ! Bolkestein ! Le mur contre l'ultralibéralisme est percé de toutes parts.
...
A cette erreur s'ajoute une lâche hypocrisie. Car, si les gouvernements français avancent officiellement l'idée que l'Europe va nous "protéger", la vérité est qu'ils espèrent en secret qu'elle va nous bousculer, nous forcer à faire ces "réformes" qu'ils savent nécessaires mais que l'opinion publique refuse.
...
... Dire d'abord que la mondialisation n'est pas le mal. Elle a des travers mais engendre une forte croissance mondiale qui sort de la misère des milliards d'êtres humains, notamment les affamés chinois et indiens. Les Français devraient s'en réjouir. Pour ne pas en souffrir, il faut non pas "se protéger" mais "s'adapter".
'L'Europe "rempart contre la mondialisation ultralibérale" : quand cessera cette hypocrisie ?', Eric Le Boucher in Le Monde, 16-17 Apr 2005.
---

For those like Menzies Campbell (LibDem spokesman) who think that US forces are 'the problem' in Iraq:
Madain has had no police force since a mob of criminals and insurgents burnt down the police station last year. The police fled.

Sunni guerrillas quickly took over, running the town as their own criminal fiefdom and randomly killing Shia residents, whom they considered infidels and US sympathisers. Then they launched an all-out attempt to purge the town of its Shias.
...
... So far 57 [bodies] have been found but Abu Qaddum ... says that local police are too afraid to retrieve any more. Locals want American troops to secure the area and send divers down for the rest.
'Saddam's men strike back in purge that left river of blood', James Hider in Baghdad, 22 April 2005

Update: War Stories ---

0 Comments:

Post a Comment

<< Home

Links to this post:

Create a Link