Saturday, January 07, 2006

resting on his shoulders

I heard this, but I'd forgotten it. I came across it while looking for something else. This was before Sharon had his major stroke - Coup de tonnerre en Israël, Chronique du 04 janvier 2006:
Tout semblait devenir possible, même un accord de partage de Jérusalem mais tout reposait sur les épaules d’un homme, un seul, Ariel Sharon, seul capable de réunir une majorité stable aux élections du printemps prochain et de concrétiser, donc, ces espoirs. Or cet homme, victime d’une légère attaque avant Noël et qui devrait subir demain une intervention cardiaque bénigne mais demandant tout de même une anesthésie générale est accusé, depuis hier, de corruption par la police israélienne.
L’affaire est extrêmement embrouillée. Rien n’est avéré mais la police affirme détenir des preuves pouvant démontrer que le Premier ministre et ses fils auraient reçu des versements d’un montant de trois millions de dollars dans le cadre d’un financement occulte de la campagne électorale de 1999, celle qui avait porté Ariel Sharon au pouvoir.
From the following day's:
Tout imposait le tournant pris par Ariel Sharon mais s’il n’est plus là pour l’incarner et le mener à bien, qui le pourra ?
Côté palestinien, Mahmoud Abbas, le successeur de Yasser Arafat, ne peut tenir les rênes, si peu qu’il le fasse, qu’autant que les perspectives de paix demeurent crédibles et proches.
...

0 Comments:

Post a Comment

<< Home

Links to this post:

Create a Link