Thursday, September 15, 2005

The European Model


(13 Sept) I arrived fairly late at a suburban train station in Paris and found the taxi rank. No taxis and two people already waiting. One of them said he had been told it could be twenty minutes before any taxis arrived. He found this incroyable, given the high level of unemployment in France.
---

This week's selection from the paper I picked up on the flight home: Alexandre Adler in Le Figaro (Paris, Rome, Berlin : transitions parallèles), on the German left...
Tout d'abord, la scission définitive de la gauche. Le Parti social-démocrate aura eu pour principal adversaire de cette campagne électorale le parti néocommuniste de Lafontaine. Il est entièrement exclu qu'il puisse renouer avec celui-ci au lendemain de l'élection, même si les trois composantes rouge, rose et verte de la gauche allemande venaient à représenter une majorité des sièges. La scission, ici intervenue, est ancrée dans la réalité sociale la plus dense : d'un côté, les défenseurs conservateurs d'un modèle qui ne fonctionne plus, mais qui ont décidé d'entreprendre une stratégie défensive de long terme fondée sur une non-collaboration avec le système politique existant ; de l'autre, des partisans d'une économie sociale de marché où le fonctionnement de ce marché l'emportera durablement sur les mécanismes traditionnels de redistribution.
 ... and right:
On ne comprend pas très bien de ce côté-ci du Rhin qu'Angela Merkel est en réalité une candidate de compromis entre la droite libérale pure, qui souhaite une sorte de révolution thatchérienne à l'allemande, et la droite conservatrice sociale qui aspire, elle, à la reconduction d'un modèle d'économie sociale de marché compatible avec celui des sociaux-libéraux de gauche.
---

I was home in time to watch a programme about the early years of the space race on BBC2. One striking fact: more people were killed during the production of the V2 rocket than by its use. At the end of the programme, after the Americans had gone to great lengths to get their hands on him and his core team, Werner Von Braun is left kicking his heels in the US. It later emerged, we are told, that he was personally involved in selecting slave labour for the V2 factory. Meanwhile, by the end of the 'forties, the Russians have reproduced, then improved on, the V2 technology. I think we can tell where this is heading (the programme is the first in a series).

0 Comments:

Post a Comment

<< Home

Links to this post:

Create a Link